Rencontre fortuite avec l’artiste Brahim Saci à Bouzeguene

ob_c2c8d5_aout2011-13-saci740

Il fait bon de circuler dans la fraîcheur des nuits ramadanesques de Bouzeguene animées plus que partout ailleurs en Kabylie avec ces rues grouillantes de monde dont des familles qui s’attablent dans les vastes terrasses improvisées à l’occasion de ce mois sacré. Une aubaine pour les femmes qui, après une rude journée ponctuée par un long stationnement derrière les marmites, se délectent en dégustant des glaces et des rafraîchissements avec le mari et les enfants.

– Dans la foulée on fait la rencontre de gens qu’on n’a pas vus ou revus depuis belle lurette. C’est le cas de l’artiste émigré Brahim Saci de Tifrit bien connu pour ses chansons à texte et son amour pour Slimane Azem dont il entend pérenniser l’art. Au détour de sa rencontre impromptue avec l’équipe de Bouzeguene News au complet, Brahim Saci connu pour son érudition et sa culture, a ouvert son cœur laissant couler un flot ininterrompu de cette douce nostalgie propre aux kabyles qui ont du mal à se départir de ces douces senteurs et des souvenirs indélébiles du pays .

– Durant deux heures, avec notre ami qui était accompagné de M’hamed Mouhoune ex directeur de Tifrit et également son ex instituteur ainsi qu’un autre personne de ce village, la ville a résonné des discussions traitant non seulement de la musique , mais aussi des relations humaines, de la situation sociale et politique du pays mais aussi de l’écologie.

 

Salem Hammoum

Bouzeguene News

13 août 2011