Romances inassouvies

Les myst├¿res de lÔÇÖamour sont, ├á bien des ├®gards, imperceptibles : ils ├®chappent ├á la logique, ils se jouent des certitudes, ils imposent leur part dÔÇÖombre. Le po├¿te est souvent un romantique qui esp├¿re au-del├á de la d├®route, au-del├á des cha├«nes qui se brisent, des offenses, des malaises. Mais les mots ne suffisent pas pour reconstruire une relation ab├«m├®e par les jours mauvais, par un monde souvent impitoyable. La r├®alit├® am├¿re vient rappeler au po├¿te que le brouillard existe aussi, que le soleil se couche apr├¿s une journ├®e ├®clatante de lumi├¿re et de chaleur.
Brahim Saci, inspir├® et m├®ditatif, se prom├¿ne dans Paris, cette ville quÔÇÖil aime tant ; cÔÇÖest cette cit├® qui lÔÇÖincite ├á ├®crire, un carnet toujours dans la poche pour tenter de saisir ces mots qui viennent vers lui. Les myst├¿res de lÔÇÖamour sont comparables aux myst├¿res de la cr├®ation : leurs contours sont invariables, impr├®visibles, sombres et lumineux ├á la fois.
Romances inassouvies, ce nouveau recueil de Brahim Saci est, au final, une belle balade qui enchante le lecteur, qui le guide sur les sentiers de lÔÇÖ├óme humaine en souffrance. Mais cette balade est ├®galement salvatrice car cÔÇÖest une invitation ├á aller au fond de soi-m├¬me, au fond de ces possibilit├®s du bonheur. Les mots offrent cette gr├óce qui ne sÔÇÖuse pas, qui reste ├®ternellement dans la m├®moire des amoureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *